Les personnes salariées des établissements d'enseignement visées par la Santé publique (SCFP)

MONTRÉAL, le 14 sept. 2021 – Sans aucune discussion avec les syndicats, la Santé publique a exigé vendredi dernier le portrait vaccinal de l’ensemble des salarié(e)s des centres de services scolaires (CSS), des commissions scolaires (CS) et des établissements d’enseignement privés. Les directions devaient fournir l’information à la Santé publique au plus tard à 17 h aujourd’hui.

« Nous sommes conscients que nous vivons dans une situation hors norme, mais ce gouvernement doit savoir qu’il est inacceptable de bafouer ainsi les droits des employé(e)s et de ne pas consulter leurs représentants syndicaux », de dénoncer Richard Delisle, vice-président secteur Éducation du SCFP.

Évoquant l’urgence sanitaire, la Santé publique indique qu’« il est attendu de suivre le plus adéquatement possible la couverture vaccinale des employés qui travailleront dans nos établissements d’enseignement au cours de l’année scolaire 2021-2022 afin de permettre à la santé publique d’intervenir ou de modifier les mesures sanitaires actuelles si cela s’avérait nécessaire ».

« Nous croyons que le gouvernement pense à imposer la vaccination à l’ensemble des travailleurs et travailleuses du secteur de l’enseignement comme il l’a fait dans le milieu de la santé la semaine dernière, sans quoi ces personnes seront suspendues sans solde. Ça serait une erreur grave de ne pas respecter les droits et libertés de nos membres », d’ajouter Marie-Claude Arbour, conseillère syndicale du SCFP et coordonatrice du secteur Éducation.

La vaccination : la meilleure solution

En somme, le SCFP invite fortement les membres à choisir la vaccination, mais pour gagner contre la pandémie, il est nécessaire de se tourner vers des mesures incitatives plutôt que coercitives.

« La vaccination est encore la meilleure façon de se protéger contre la COVID-19 et d’éviter un débordement dans notre système de santé. On veut travailler avec le gouvernement pour trouver la meilleure façon d’encourager le plus grand nombre de personnes à se faire vacciner », de conclure richard.